De l’avis unanime des professionnels l’année 2019 a été marquée par une augmentation significative du volume des transactions passant de 965.000 en 2018 à 1.075.000 en 2019.

Or, la crise sanitaire a eu pour conséquence de provoquer un arrêt brutal du secteur : en mars 2020, la France a connu une baisse de 42 % du volume des transactions immobilières par rapport au mois de mars 2019.

Durant cette période, les français ont été interrogés sur leurs projets en matière immobilière : 2% des personnes envisageaient d’abandonner leur projet d’acquisition mais 52% pensaient reprendre leur projet immobilier à la fin du confinement (JDD – 19 avril 2020).

L’impact de la crise sanitaire sur les transactions immobilières

© Freepik

Depuis, la FNAIM et l’IFOP ont réalisé une étude confirmant la confiance des français dans l’investissement immobilier :

%

des français (42% des primo-accédants) considèrent que la conjoncture économique à la suite de la crise sanitaire reste favorable à l’achat d’un bien immobilier

%

des particuliers considèrent que la conjonction est favorable à la vente

%

des personnes interrogées sont favorables à un investissement locatif dans les prochains mois (en comparaison : 57% en 2019)

%

recherchent une résidence secondaire

Les incertitudes liées à la crise économique ont néanmoins conduit 41% des personnes interrogées à renoncer à leur projet immobilier en 2020.

La baisse du volume des transactions en 2020 serait donc estimée aujourd’hui entre 25% et 30% par rapport à 2019, ce qui représenterait environ 200.000 unités de moins et un retour au niveau des ventes de 2016.

A cette heure, les prix ne semblent pas avoir été impactés dans des proportions significatives.

Ces tendances seront à actualiser au 3ème trimestre 2020.

Source : FNAIM

PARIS

METZ

PARIS  ~  METZ

consectetur quis, Praesent risus. nunc elit. in vel,